Catégories
Non classé

La perte des cheveux

perte cheveux shampoing solide La Maison des sultans

La chute des cheveux se produit selon plusieurs critères et peut s’avérer passagère ou plus sérieuse selon les cas.


Le fonctionnement de nos cheveux 
Nos cheveux se renouvellent en permanence tout au long de notre existence de la même manière que le font les poils. Ce renouvellement se fait selon des cycles et l’on peut en compter entre 20 et 30 sur toute une vie.

Les cycles du cheveu : 
>  Pousse : Durant le cycle de croissance, les cheveux poussent d’environ un centimètre par mois, un peu moins avec l’âge. Notez que les cheveux poussent plus rapidement en été. Ce cycle dure entre 4 et 6 ans pour les femmes. Il faut noter que 80 % de notre chevelure est en période de pousse tandis que le reste stoppe sa pousse et tombe.

Arrêt de la pousse : Les cheveux passent par une période où la croissance cesse et qui dure environ 3 à 4 semaines.

Chute du cheveu : La chute se produit lorsque les cheveux en cours de pousse et ceux ayant stoppé leur croissance entrent en contact, les premiers poussant les second, qui finissent par tomber ! Cette phase dure entre 1 et 3 mois.> Bon à savoir : La chevelure comprend entre 100 000 et 150 000 cheveux (300 cheveux au centimètre carré) : pas de quoi s’inquiéter si on en laisse quelques-uns derrière nous ! 

Oubliez l’idée que couper ses cheveux leur redonne la vitalité nécessaire à une pousse efficace !

La perte de densité 
La pousse du cheveu évolue avec le temps, et il en résulte donc que la période de pousse raccourcit lorsqu’on avance dans l’âge. C’est pour cela que la chevelure de nos mamies est moins dense que la nôtre !Comment repérer une chute inquiétante ?  

  > Nous perdons entre 50 et 100 cheveux par jour environ : il est donc normal de trouver des cheveux un peu partout sur notre chemin. La perte quotidienne dépend de l’âge, de la nature du cheveu mais aussi de certains facteurs extérieurs comme les saisons. On a en effet remarqué que la chute de cheveux était plus importante au moment des demi-saisons, automne et printemps. La perte est plus importante également à la fin d’une grossesse, lorsque les hormones s’affolent, et au moment de la ménopause.  

    > Le stress et sa relation à notre chevelure : les périodes de stress important influent sur une grande partie de notre corps, y compris les cheveux. Quelques mois après une période de grand stress, on remarque des chutes de cheveux plus importantes qu’en temps normal. Au moment du stress, les cheveux arrêtent souvent de pousser ce qui produit, quelques mois plus tard, une chute abondante alors que la pousse a ralenti.      > Les carences, causes de certaines chutes anormales : le cycle capillaire peut aussi être influencé par des carences en fer ou en vitamines. Si vous estimez que votre perte de cheveux s’éternise et qu’elle est trop abondante, vous pouvez commencer par consulter un médecin pour qu’il vérifie si vous n’avez pas une de ces carences.   

  > Les soins : certaines lotions antichute en vente dans les parapharmacies permettent de réguler les cycles sans devoir consulter de spécialiste. C’est également le cas pour les cures de vitamines complètes de type BION.   

  > Les gestes quotidiens : le cuir chevelu est régulièrement exposé à des agressions diverses : vent, soleil, sel de mer, chlore… Le bon geste quotidien est de les rincer fréquemment à l’eau tiède en été, et d’adopter un shampooing doux, de type camomille, en ne dépassant pas 4 shampooings par semaine.

Privilégiez les shampoings solides naturels qui n’attaquent pas le cuir chevelu.

On vous conseille le shampoing argan rhassoul pour cheveux gras. Et celui au lait de chèvre de La Maison des sultans. Sans sulfates, sans silicone, zéro déchet, avec super ingrédients bio.

Soyez également vigilante sur les séchoirs : ne jamais abuser de la vitesse maximum et protégez-les avec des soins adaptés au séchage.

Pour être rassurée, consultez un dermatologue : son avis sera plus aiguisé que le généraliste et il pourra déterminer l’origine de votre chute de cheveux, si elle est anormale, car outre les raisons citées plus hauts, une anesthésie récente ou certains médicaments peuvent aussi influencer les cycles capillaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s